La campagne sur le terrainFlux RSS

Deux semaines pour créer la surprise

Deux semaines pour créer la surpriseNational

La campagne officielle s'ouvre ce lundi. Cette fois ce sera programme contre programme. Enfin.

11 mai 2014|14:15

LA CAMPAGNE OFFICIELLE pour les élections européennes débutera demain. Cette fois ce sera programme contre programme. Cette séquence, les candidats UDI-MODEM Les Européens l'attendaient avec impatience. Avec leurs soixante propositions pour refonder l'Europe, les centristes abordent même cette dernière ligne droite avec gourmandise. Et soif de débattre. Ce qui n'est sans doute pas le cas de tous.

Caché derrière la candidature du social-démocrate allemand Martin Schulz, pour succéder au conservateur portugais José-Manuel Barroso à la tête de la Commission européenne, le Parti socialiste a en effet pour l'instant engagé une campagne à reculons et serre les dents en attendant que ça passe. Quant à l'UMP, qui bénéficie pour l'heure dans les sondages de solides intentions de vote, uniquement cristallisées autour d'un vote sanction contre François Hollande, elle redoute le moment du débat européen source de violentes divisions internes. Reste les populistes dont le seul programme se résume à renverser la table. Et après ?

Après ? C'est simple. A partir de demain, avec la campagne officielle qui s'ouvre, les citoyens vont enfin pouvoir jauger par eux-mêmes de la solidité des arguments des uns et des autres. Et de la cohérence des programmes. Même les écolos, traditionnellement pro-européens, se divisent sur l'attitude à adopter face au traité de libre échange transatlantique et se rapprochent pour certains dangereusement de postures proches de l'extrême gauche.  Bref, seule famille politique entièrement claire sur le projet européen, l'UDI-MODEM Les Européen pourrait donc créer la surprise dans deux semaines. A condition que chacun reste mobilisé et ouvert au débat pour expliquer le besoin vital d'une Europe plus forte face aux pratiques commerciales des nouvelles puissances continentales et mieux harmonisée d'un point de vue social et fiscal pour lutter contre le dumping intracommunautaire. Il reste quatorze jours.

 Rodolphe Geisler!

Partager sur  Facebook  -  Twitter

Inscription newsletter